Mot de passe oublié   |   Login   : Passe :   |   Se connecter

20 octobre 2017




Agenda

27 septembre : Journée diocésaine des Familles à Strasbourg (stands AFC)

14 octobre : Soirée spéciale PERSECUTIONS - ACCUEIL DES CHRETIENS D'ORIENT

Politique familiale  (suite)
Voir toutes les lettres aux familles Voir toutes les lettres aux familles



 

novembre 2012


POLITIQUE FAMILIALE (suite)

Chers amis,

Depuis cet été, il est beaucoup question du mariage dit « pour tous » et, de fait, les AFC ont mobilisé bien des énergies sur ce sujet grave.

 

 

 

Comme la plupart des associations familiales, les AFC ont été officiellement reçues par le Garde des Sceaux, Madame Taubira. Mais il est difficile de prétendre qu’elles ont été entendues. Et encore moins qu’elles ont été écoutées. Sauf lorsque notre président, Antoine RENARD, a regretté devant elle que le Gouvernement fasse, malgré la déclaration officielle de politique générale du premier ministre de juin dernier, œuvre d’injustice à l’égard des enfants.

C’est que les AFC ont été poliment reçues au titre des auditions préalables qui constituent le « jeu » de la préparation d’un texte législatif. Mais il nous a été clairement indiqué que ce projet entre dans le cadre des promesses de campagne et que le Gouvernement ira donc jusqu’au bout. Quoi qu’en pense la société française qui, dans sa majorité, n’est pas favorable à ce texte. C’est précisément ce qui explique l’absence d’états généraux sur ce texte (alors qu’il y en a pour le projet sur l’euthanasie) et évidemment l’absence de referendum.

En présence d’un gouvernement autiste, il n’est d’autre solution que de faire entendre sa voix autrement.

Les AFC ont pris le parti, cet été, de lancer une grande campagne en direction des parlementaires, de les rencontrer et, à défaut, de leur écrire, afin de les sensibiliser aux enjeux de ce projet de loi. Le cardinal Vingt-Trois a relayé très récemment cet « angle d’attaque » en engageant tout le monde à écrire à son député. Lors de notre séminaire du 20 octobre dernier, qui a réuni les responsables des trois AFC du Bas-Rhin et les bonnes volontés qui ont pu se libérer, nous avons planché sur un projet de lettre ouverte que vous trouverez ci-dessous. Vous pouvez naturellement vous en inspirer pour écrire chacun à votre député, en prendre un paragraphe, ou deux, les reformuler selon votre sensibilité. S’il vous plait, soyez spécialement courtois et constructifs avec vos députés.

Tous les présidents d’AFC sont par ailleurs réunis ce 10 novembre à Paris, afin de plancher au niveau national sur les actions qui vont être entreprises. Vos responsables y seront, le Bas-Rhin y sera bien et solidement représenté.

Un peu partout se préparent des manifestations régionales. Nous réfléchissons actuellement à la possibilité d’en monter une pour le Grand Est, en lien avec la Lorraine. Je vous ferai parvenir des détails dès que nous en aurons.

Comme vous le voyez, c’est maintenant qu’il faut réagir, face à cette parodie de mariage qu’on veut imposer de force.

 

Enfin, n’oubliez pas de renouveler votre adhésion, si ce n’est pas déjà fait. C’est également en étant nombreux que nous serons forts auprès de nos instances. A cet effet, je vous convie à vous rendre sur notre site internet qui a été relooké cet été (www.afc-67.org) afin d’y retirer un bulletin d’adhésion (page « adhérer » / « pour adhérer »).

Bien à vous tous !

 

Jean Paillot
président des AFC du Bas-Rhin